Syndicate content

Subnational governments

Maximizing concessional resources with guarantees—a perspective on sovereigns and sub-nationals

Sebnem Erol Madan's picture
Un élève interrogé par une recenseuse à Wewak, Papouasie-Nouvelle-Guinée. (Photo: Kabira Namit / World Bank)


Vous comptez donc vous lancer dans des travaux de recherche sur le terrain ! Qu’il s’agisse d’un essai randomisé contrôlé ou d’une analyse quasi-expérimentale, j’espère que les conseils suivants vous seront utiles…
 
Consacrez le temps et l’effort nécessaires pour recruter et former vos recenseurs. Quelqu’un a dit une fois que la formation des recenseurs est pour 95 pourcent dans la réussite d’une étude menée sur le terrain. À mon avis, ce chiffre sous-estime l’importance de cette phase critique ! L’enthousiasme et la ténacité des recenseurs peuvent avoir un effet multiplicateur sur les efforts consentis lors de l’élaboration du plan de recherche, tout comme le manque d’enthousiasme et de ténacité peuvent les anéantir. En règle générale, il faut au moins une semaine pour former les recenseurs et leur faire tester l’instrument.  Il est bon également de rappeler aux recenseurs l’ambition de l’étude : notre travail commun vise à améliorer, même à petite échelle, les résultats scolaires des enfants de par le monde… et on se doit d’en être fier.  Les étudiants universitaires, encore aux études ou fraîchement diplômés, font d’habitude d’excellents recenseurs, car ils ont encore une passion pour le voyage et les nouvelles découvertes, se sentent plus à l’aise avec les appareils technologiques, sont mieux à même de supporter le travail ardu et peuvent marcher les trois heures supplémentaires qu’il faut pour parvenir à l’école qui, tirée au sort, se trouve au fin fond du territoire. 
 

What are we talking about when we talk about “subnational” governments?

Arturo Herrera Gutierrez's picture

Жертвы преступлений относятся к числу наиболее уязвимых групп, которым требуются государственные услуги: от базовой информации до приютов, горячих линий, медицинских и психологических служб, юридической помощи и т.д. Тем не менее, служб поддержки зачастую бывает недостаточно или же они могут вообще отсутствовать, в результате чего жертвы чувствуют себя беззащитными и брошенными органами правосудия. Это создает ряд издержек в экономической и социальной областях, которых следует избегать.
 
Есть ли у нас возможность предотвратить эти негативные побочные последствия?

What are we talking about when we talk about “subnational” governments?

Arturo Herrera Gutierrez's picture
Municipality of Guatapé in Colombia. Photo - Adrienne Hathaway / World Bank
Municipality of Guatapé in Colombia. Photo - Adrienne Hathaway / World Bank


Over the last 25 years, the relevance of local governments (states, provinces, municipalities, etc.) in Latin America has been constantly increasing.

The process started with a wave of decentralization, particularly in the education and health sectors, followed by the increasing of other responsibilities of local governments (with the accompanying budget!), and most recently topped off by the allocation of additional investment resources fueled by the commodities boom of the mid-2000s. Currently, in some countries, half of the national budget is now allocated to lower levels of governments.

The World Bank has a long history supporting countries in the region as they transition political, administrative, and fiscal responsibilities to subnational levels, as part of national strategies for strengthening democracy, transparency, and efficient service delivery.